Aller au contenu principal
Primature de la République Togolaise

58e anniversaire de l’indépendance du Mali

Publié le : 23 sep 2018
58e anniversaire de l’indépendance du Mali

Le Premier ministre Komi Selom Klassou a pris part aux festivités samedi à Bamako

Le Premier ministre Komi Selom Klassou a représenté le Chef de l’Etat Faure Essozimna Gnassingbé aux festivités du 58e anniversaire de l’indépendance du Mali célébré le samedi 22 septembre 2018. Le clou de la célébration a été le défilé militaire et paramilitaire auquel ont assisté une dizaine de Chef d’Etat ainsi que plusieurs Chefs de gouvernement et de délégations ministérielles.

Absents le 04 septembre dernier à Bamako lors de la prestation de serment du président Ibrahim Boubacar Keita, élu à l’issue de la présidentielle à deux tours des 29 juillet et 12 août 2018, les Chefs d’Etat et de gouvernement des pays amis du Mali ont tenu a honoré de leur présence le 58e anniversaire de l’indépendance de l’Etat malien en solidarité avec leur homologue du Mali qui entame son second mandat de cinq ans à la tête de son pays.

Les Présidents Denis Sassou N’guesso du Congo Brazzaville, Idriss Deby Itno du Tchad, Mohamed Ould Abdel Aziz de la Mauritanie, Alpha Condé de Guinée Conakry, Mahamadou Issoufou du Niger, Alassane Dramane Ouattara de la Côte d’Ivoire, Roc Marc Christian Kaboré du Burkina Faso, Nana Akoufo Addo du Ghana, Julius Maada Bio  de la Sierra Léone, soit neuf chefs d’Etats; les Premiers ministres de l’Algérie, du Maroc, du Rwanda, du Sénégal, du Togo, plusieurs délégations ministérielles dont celle de la France conduite par le ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, Jean Yves Le Drian ainsi que plusieurs personnalités étrangères ont pris part aux festivités.

Le Chef du gouvernement togolais, Komi Selom Klassou étaient aux rangs des invités de marque pour réaffirmer,  au nom du Président Faure Essozimna Gnassingbé, la solidarité du Togo au pays frère et ami du Mali.

Deux temps forts ont marqué les festivités dont l’apothéose s’est déroulée le samedi à la place de l’indépendance. D’abord, le discours de circonstance du Président malien suivi d’un imposant défilé militaire et paramilitaire, piéton, motorisé et aérien, pendant plus de deux heures de temps.

Fort reconnaissant à la solidarité et la fraternité que lui ont manifestées ses pairs, le Président Ibrahim Boubacar Keita les a remerciés vivement pour leur présence et pour leur contribution à la sauvegarde de l’intégrité territoriale et de la souveraineté du Mali.

Il a ainsi salué, « en cette journée de la fraternité », la mémoire de tous les soldats tombés en défendant la cause du Mali et leur a exprimé « la reconnaissance éternelle »  du peuple malien. Les remerciements du président Ibrahim Boubacar Keita sont ainsi allés à la CEDEAO, à la MINUSMA, aux forces Barkhane de la France, au G5 Sahel ainsi qu’à tous les partenaires, dont le Togo, qui contribuent au maintien de la paix au Mali.

Abordant la politique intérieure, le Chef de l’Etat malien s’est félicité de la bonne tenue de la dernière élection présidentielle dont les résultats doivent être acceptés par tous afin que les maliens consacrent leur énergie au développement de leur pays.

Affirmant que sa priorité n’a pas varié depuis son premier mandat, le président Ibrahim Boubacar Keita a tendu la main à ses adversaires politiques afin qu’ils lui permettent d’accomplir sa mission, celle de rassembler et de fédérer les Maliens pour la consécration de l’unité nationale, de la cohésion sociale, de la paix et  de la sécurité.

Suite à ce discours, toutes les composantes des forces de sécurité et de défense du Mali ont défilé devant les hôtes. Ce défilé a été rehaussé par la participation des détachements du Niger, de la Mauritanie, du Sénégal, de la Côte d’Ivoire, du Tchad, ainsi que les forces de la MINUSMA, de Barkhane, du G5 Sahel et du mécanisme de coordination des accords d’Alger censé ramener la paix au Mali. Une démonstration de l’armée de l’air et des sauts en parachutes ont mis fin au défilé.

Arrivé vendredi soir à Bamako, le Premier ministre Komi Selom Klassou a été accueilli à l’aéroport par son homologue malien, Soumeylou Boubeye Maïga. Il a été raccompagné à son départ par Mme Raky TALLA, ministre malienne du Travail, de la Fonction Publique et de la Réforme de l’Etat, chargée des Relations avec les Institutions.

President IBk du Mali entoure de ses pairs

Dans la même thématique
Autres Thématiques
Top